Se chauffer au bois : un choix économique et écologique

Avec les nombreux impacts négatifs sur l’environnement liés aux émissions de gaz à effet de serre et à cause de la hausse des prix des énergies fossiles, beaucoup font le choix de se tourner vers les énergies renouvelables pour chauffer leur maison. Et parmi les ressources les plus populaires on retrouve le bois. Cette ressource qui a été délaissée à un moment, depuis quelques années déjà est revenu à la mode. Ce qui n’est pas étonnant sachant que le chauffage au bois est une alternative économique et beaucoup plus écologique que le chauffage au gaz ou à l’électricité. Toutefois, il faut savoir que le rendement, les dépenses énergétiques et financières qui résultent de cette alternative dépendent avant tout de la performance de l’appareil utilisé, qu’il s’agisse de poêle, de cheminée ou de chaudière.

Le bois offre de nombreux avantages économiques

Le chauffage au bois, malgré les avantages offerts par le gaz et l’électricité, continue de séduire les foyers pour le côté économique et écologique. Se chauffer au bois, contrairement à ce que l’on pourrait penser, coûte bien moins cher que se chauffer au gaz, au mazout ou à l’électricité. A titre comparatif, 1000 litres de mazout offrent autant de chaleur que 6 stères de bois. Côté prix, le boiscoûte environ 80% moins chers que l’électricité et 50% moins chers que le gaz. Sous forme de bûches débitées par nos propres soins, la ressource est quasiment gratuite. Celle-ci est aussi disponible sous forme de granulés ou encore de pellets sur le marché et à des prix très bon marché. Les petits malins peuvent même récupérer gratuitement de la sciure de bois auprès des ateliers de menuiserie afin de les utiliser en addition avec les bûches pour en consommer moins.

Le bois : un choix écologique

Le bois est avant tout une ressource renouvelable, contrairement au gaz, à l’électricité ou au mazout. Lorsqu’il est exploité dans le respect de l’environnement et plus précisément dans le respect d’une gestion durable des ressources, il n’y a aucun risque pour les forêts et les espaces boisés. En outre, comparé aux autres alternatives, le chauffage au bois est celui qui présente le bilan carbone le plus bas.

Des substituts au bois

L’un des avantages de se chauffer au bois, c’est qu’il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser des bûches. En effet, les différents appareils comme la cheminée, la poêle ou la chaudière peuvent être alimentés avec des substituts aux bûches comme les pellets ou les granulés qui sont produits à partir de sciures.

Un poêle est il suffisant comme chauffage principal ?
Cheminées et poêles : un nouvel atout pour la déco !