Comment entretenir son poêle à granulés ?

Le poêle à granulés permet aux utilisateurs de se passer de la traditionnelle bûche, pas toujours facile à se procurer et qui selon le type et la qualité du bois, peut avoir du mal à brûler ou se consumer trop vite. Les granulés conviennent aussi bien aux usages répétés qu’aux usages ponctuels et coûtent généralement moins cher que les stères de bois. Toutefois, cet appareil nécessite d’avantage d’entretien par rapport aux poêles à bois classiques, afin qu’il ne perde pas en performance. Un entretien que la plupart du temps les foyers préfère confier à un professionnel compétent. Néanmoins, il faut savoir qu’il est tout à fait possible de procéder soi-même à l’entretien de son appareil, en respectant 3 points.

Faire un nettoyage hebdomadaire

La combustion des granulés, comme pour les autres types de combustibles, produit de la chaleur, mais aussi beaucoup de cendres. Ces dernières sont recueillies dans le bac à cendres situé en dessous de la chambre de combustion. Il faut savoir que lorsque ce bac est plein, l’appareil peut devenir moins performant. Il est donc primordial de vider ce bac au moins une fois toutes les semaines. En utilisant des granulés de qualité, il est possible de rallonger la durée de vie de l’appareil et d’améliorer ses performances en réduisant l’encrassement de la chambre de combustion. Ce qui allègera aussi le nettoyage de l’appareil.

Faire un ramonage deux fois par an

L’utilisation d’un poêle de chauffage dans une maison nécessite un contrôle et un entretien, au moins une fois par an. Ces tâches doivent de préférence être confiées à un professionnel étant donné qu’il s’agira d’inspecter chaque composant de l’appareil, aspirer les particules qui se sont accumulées au niveau du creuset et de l’échanger, contrôler les parties extérieures, etc. Cet entretien annuel doit aussi s’accompagner d’au moins deux ramonages effectuées pendant la période de chauffe.

Quelques précautions à prendre lors de l’entretien

Avant d’effectuer toutes manœuvres sur le poêle, il est vital de l’éteindre et d’attendre qu’il ne soit plus chaud s’il a été récemment utilisé. Une fois l’appareil éteint et débranché, il faudra toujours commencer le nettoyage par le vidage du bac à cendres. Ce n’est qu’après, en utilisant un aspirateur et un chiffon propre ou de vieux journaux, qu’il sera possible de nettoyer le creuset, la chambre de combustion et le tube d’arrivée d’air. Il faudra aussi penser à nettoyer la bougie d’allumage et la portière.

Poêle hydro, poêle de masse, poêle mixte : quels autres les autres poêles ?
Installer un poêle : ce qu’il faut savoir avant la pose